Les dossiers de la nouvelle ministre de la Transition énergétique

Print Friendly, PDF & Email
Agnès Pannier-Runacher (c) Romain Chicheportiche

La pression sera forte sur les épaules d’Agnès Pannier-Runacher, nommée ministre de la Transition énergétique. Peu de ministres chargés de l’énergie ont en effet eu autant de dossiers chauds à gérer dès les premiers jours. A commencer par une situation inédite de crise énergétique doublée d’une crise géopolitique sur le continent européen qui menace les approvisionnements en gaz. Dans l’Hexagone, la ministre aura la lourde charge de mettre en œuvre la nouvelle stratégie énergétique proposée par le président de la République en début d’année, qui doit se traduire par une accélération du déploiement des énergies renouvelables, et la relance de la filière électronucléaire.

Passer l’hiver

L’enjeu à court terme est de limiter l’impact de l’envolée des cours de l’énergie sur la population d’une part, et sur l’économie d’autre part. La ministre aura la charge d’appliquer ...

 

Article précédentEnedis emprunte auprès de la BEI pour raccorder les EnR et les bornes
Article suivantL’écologie et l’énergie confiées à Amélie de Montchalin et Agnès Pannier-Runacher