Effacement : des capacités record sélectionnées pour 2022

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Uniper)

L’intérêt de RTE pour la flexibilité est de plus en plus manifeste et son très attendu rapport sur les « Futurs Energétiques 2050 » présenté dans 10 jours devrait le démontrer amplement. Il transparaît déjà dans la recherche des capacités d’effacement de consommation électrique par le gestionnaire de réseau et les pouvoirs publics.  

Même s’ils ne sont pas encore publics, les résultats de l’appel d’offres organisé par le ministère de la Transition écologique (MTE) pour 2022 sont parlants : pas moins de 2,4 GW d’effacements potentiels et 100% « verts » ont été retenus sur le lot 2 (les plus de 1 MW) contre 1,3 GW pour 2021, 770 MW pour 2020 et 590 MW pour 2019. Un score qui dépasse les anticipations et espérances de la filière des opérateurs spécialisés : ils s’attendaient au même volume que pour 2021. Pour rappel, les pouvoirs publics proposaient 2,7 GW pour l’année prochaine avec un plafond de prix confirmé à 60 000€/MWh, après son doublement décidé à l’été 2020.

Budget plus généreux

Le prix moyen issu des offres des intermédiaires et de leur sélection par RTE et l’administration ...

Article précédentL’échec en trompe-l’œil de la chaleur renouvelable en 2020
Article suivantShell invite Marcel dans sa station parisienne