Chaleur renouvelable : Idex optimiste sur les collectivités locales et l’industrie

Print Friendly, PDF & Email
(c) Idex

En France, la chaleur renouvelable est loin de profiter des mêmes niveaux de soutien public que la production d’électricité verte et les études s’accumulent sur le retard pris sur les objectifs nationaux. Pour autant, les entreprises présentes sur ce marché caractérisé par un gaz naturel vendu à prix cassé ne baissent pas les bras, loin de là. Interrogé sur sa stratégie de croissance en terrain difficile, Benjamin Fremaux, nouveau président du groupe Idex, actif dans les réseaux de chaleur, les incinérateurs et la gestion thermique des bâtiments, signale deux pistes vraiment essentielles à ses yeux et pour les années qui viennent, dans l’Hexagone.

« Des dizaines d’appels d’offres importants »

Les collectivités locales pour commencer : « leur prise de conscience de la nécessaire décarbonation est récente mais massive. Elles comprennent dans le même temps que seule la chaleur renouvelable coche les deux cases de la production et de la consommation à la fois 100% locales et non fossiles. S’ajoutent la fin de la période des élections municipales et le succès des listes écologistes dans les grandes villes. Le tout aboutit à un résultat très concret : des dizaines d’appels d’offres importants sont à l’étude pour des réseaux de chaleur ...