Eolien en mer : EDF Re lance Fécamp et fait alliance en Chine

Print Friendly, PDF & Email
(@EDF Re)

EDF Renouvelables salue à sa manière la reprise des activités en France après le gros de la crise sanitaire. La filiale EnR de l’électricien national a bouclé ce week-end le montage financier de son projet éolien marin de 500 MW et 71 turbines au large de Fécamp en Normandie. Les 4/5e des 2 Mds€ seront empruntés à un pool bancaire conduit par BNP Paribas, la Société Générale et le Crédit Agricole, avec une participation de la BEI. Le solde, c’est-à-dire les fonds propres, est alimenté par le consortium associant EDF Re (35% du capital), l’allemand WPD (30%) et l’énergéticien canadien Enbridge. Lequel a déjà revendu 50% de ses parts dans les trois projets marins posés d’EDF Re à un fonds de pension de son pays – une opération courante qui ne change rien à la gouvernance des projets, fait remarquer Bruno Bensasson, PDG d’EDF Renouvelables.

Après Eiffage, Bouygues

Prévue pour une mise en service en 2023, la future infrastructure éolienne a tout pour plaire aux financeurs : elle bénéficie d’un contrat d’achat d’électricité d’une durée de 20 ans, accordé par l’Etat en juin 2018. Après une petite renégociation, le tarif s’élève à ...