Valorem s’associe à Solaterra et ne compte pas s’arrêter là

Print Friendly, PDF & Email
(@Solaterra)

Se rapprocher des collectivités, des élus, des habitants : c’est le sens qu’il faut donner à l’accord d’exclusivité entre Valorem et le bureau d’études Solaterra. Conclu pour deux ans, il porte sur le co-développement éolien dans les départements du Cher et de l’Indre et s’appuie sur l’expérience d’une équipe de quatre personnes au contact des élus depuis longtemps. Basé à Aubière dans le Puy-de-Dôme, Solaterra a été fondé en 2009 et évalue les ressources locales éolienne, solaire ou de biogaz en associant dès le début les élus et les habitants ; il promeut une gouvernance partagée, y compris financière si possible.

Ce modus operandi rappelle celui du développeur de Besançon Opale EN, par exemple. Fait rare, ...