Vol-V quitte les EnR électriques et veut se réinventer

Print Friendly, PDF & Email
© CNR

Cette fois, la page semble définitivement tournée. Pour Vol-V, c’en est presque terminé de son activité historique dans la production d’énergies renouvelables. Après avoir cédé en début d’année sa filiale dans le biométhane (à Engie), Vol-V va en faire autant avec sa filiale Vol-V ER, spécialisée dans les renouvelables électriques, qui sera reprise par la Compagnie nationale du Rhône (CNR). L’accord a été conclu mi-septembre et annoncé ce 8 octobre (pour un montant non précisé). L’opération devrait être bouclée d’ici la fin de l’année. Vol-V se retrouvera alors sans véritable activité opérationnelle. D’ici là, des discussions vont avoir lieu entre les actionnaires de la holding, avec une possible évolution du capital de la société. Objectif : dessiner les nouvelles priorités de Vol-V.

Un secteur trop mâture

En acquérant Vol-V ER, la CNR va récupérer...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.