Pour les pétroliers, la neutralité carbone passera par le CSC et l’hydrogène

Print Friendly, PDF & Email
(c) Romain Chicheportiche

Réunis à Paris pour les journées annuelles d’Evolen, les représentants de l’industrie pétrolière et gazière sont venus débattre du défi de la neutralité carbone. Conscients d’être en partie responsables du changement climatique, et d’accuser un déficit d’image important, ils n’abandonnent pas l’idée de promouvoir leurs propres solutions telles que le captage de CO2. L’hydrogène fait aussi l’objet d’une attention particulière malgré des divergences de vues sur les méthodes de production.

La finance tourne le dos aux pétroliers

Le défi de la décarbonation n’épargne pas l’industrie des hydrocarbures. Le sujet était quelque peu tabou il y a encore quelques années, mais il a dominé les débats des journées annuelles d’Evolen, le syndicat professionnel de la filière en France, tant le secteur ne peut plus faire la sourde oreille. Une prise de conscience liée aux enjeux d’image bien sûr, mais pas seulement. Les entreprises pétrogazières ont...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.