Amazon accuse à son tour Tesla après un incendie de panneaux solaires

Print Friendly, PDF & Email
© SolarCity

Nouvelle gifle pour Tesla : quelques jours après la charge de Walmart suite à la combustion de panneaux solaires sur ses bâtiments, Amazon met également en cause la firme californienne et sa filiale, l’installateur solaire SolarCity. Le géant de l’e-commerce indiquait dès le 24 août que des panneaux photovoltaïques avaient pris feu en juin 2018, sur l’un de ses entrepôts en Californie.

Dans un entretien au magazine Forbes, un porte-parole de l’entreprise...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.