Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 22 mars

Eiffage, à travers sa filiale belge Smulders, a remporté un contrat de plus de 250 M€ pour la construction du parc éolien offshore de Moray East (950 MW), au nord-est des côtes écossaises. Le marché comprend la conception, la fourniture et la pose de 100 fondations jackets de 85 mètres de hauteur et 1 000 tonnes chacune. L’ensemble sera acheminé sur site et installé par GeoSea, filiale de Deme. Le parc de Moray East est détenu par Diamond Green Limited (33,4%), EDPR (33,3%), ENGIE (23,3%) et CTG (10%).

La start-up Zeplug s’implante à Nice. Elle a installé 40 bornes de recharge pour véhicules électriques dans le parking d’un immeuble d’habitat collectif. Après le vote d’une copropriété, Zeplug peut installer l’infrastructure à ses frais. Les bornes fonctionnent ensuite par abonnement d’un propriétaire ou locataire.

Lors de la première enchère de capacité pour livraison en 2020, organisée par la bourse européenne Epex Spot, 4 169 MW ont été échangés pour 20 000,9 €/MW. C’est la première fois que les 20 000 € sont dépassés.

Jeudi 21 mars

EDF Renouvelables acquiert une participation majoritaire dans un portefeuille de 17 installations photovoltaïques sur toiture de 77 MW en Chine. Le groupe français possède désormais 413 MW de capacités éoliennes et solaires dans le pays.

La plateforme « France Mobilités », consacrée au déploiement de solutions de mobilités dans les territoires (covoiturage, transports à la demande, vélo…), notamment ruraux et périurbains, a été inaugurée par la ministre des Transports Élisabeth Borne. Plus de 70 territoires et 320 porteurs de solutions y sont d’ores et déjà référencés.

Des panneaux solaires verticaux, totalisant 30 kW, ont été installés sur la station de recherche australienne Casey, située en Antarctique. Développés par Masdar, ils fourniront environ 10% des besoins en électricité du bâtiment.

L’énergéticien espagnol Audax a signé un PPA de 20 ans avec le développeur chinois Trina Solar pour une capacité solaire de 300 MW en Espagne. Il s’agit de parcs qui seront mis en service en 2019 et début 2020.

Selon la plateforme pvXchange, les prix des panneaux solaires stagnent depuis début 2019. Pour cause, selon eux, l’allongement des délais de livraison dû à des difficultés d’approvisionnement en modules.

Les plafonds de ressources des ménages en situation de précarité énergétique et les modalités des demandes de certificats d’économie d’énergie ont été modifiés par un arrêté du 14 mars, publié le 21 mars au Journal officiel.  

Mercredi 20 mars

La communauté d’agglomération d’Auxerre a reporté son projet de station hydrogène, qui devait alimenter cinq bus à partir de septembre. Les propositions issues de l’appel à projet sont trop chères, estime le maire d’Auxerre. Il vise maintenant l’automne 2020.

Neoen signe le financement (pour un montant non dévoilé) d’un parc photovoltaïque de 375 MW situé au Mexique. Bancomext, Natixis et Société Générale vont apporter la dette senior du projet, lauréat de l’appel d’offres EnR mexicain de 2017.

Senvion nomme Neil Robson directeur de la restructuration financière. Il fera également partie du conseil d’administration du turbinierprésidé par Yves Rannou.  Il participera au programme de restructuration amorcé en début d’année.

Le programme « Profeel » a été validé dans le cadre des certificats d’économie d’énergie, par un arrêté du 12 mars publié le 20 mars au Journal officiel. Ce programme, porté par l’Agence Qualité Construction (AQC), vise à stimuler l’innovation pour la rénovation énergétique des bâtiments.

Le groupe Prysmian va fournir un système de câbles sous-marin clé en main pour le projet éolien flottant Provence Grand Large, mené par EDF Renouvelables, d’une capacité de 24 MW. La livraison et la mise en service sont prévues pour 2021, sous réserve de la signature définitive du contrat, estimé à 30 M€, qui est attendu pour l’été 2019.

Mardi 19 mars

La société de gestion RGreen Invest annonce le closing final de son fonds InfraGreen 3, qui a atteint 307 M€ d’engagements, soit la fourchette haute de son objectif. Particularité de ce véhicule : l’investissement en pur equity représente 30% des sommes engagées. Il vise les projets d’EnR, de stockage ou encore d’efficacité énergétique.

Omnes Capital lancera la levée de fonds de Capenergie 4, son nouveau véhicule dédié aux énergies renouvelables, au 3e trimestre 2019. La société de gestion vise une taille cible de 500 M€. Soit près du double de Capenergie 3 (244 M€, dont 65% déjà engagés). Omnes annonce par ailleurs un TRI net investisseur de 15% pour Capenergie 2, lancé en 2010 et d’une enveloppe de 134 M€.

EVbox, le fabricant et installateur de bornes de recharge pour véhicules électriques, affirme qu’il installera en 2019 pas moins de 60 000 bornes de recharge pour véhicules électriques, soit autant que depuis sa création en 2010. L’entreprise néerlandaise a été rachetée par Engie en 2017.

Sonnedix a bouclé un financement corporate de 250 M€, essentiellement auprès des banques ING, Natixis et Banco Santander. L’entreprise, détenue depuis 2016 par J.P. Morgan Asset Management, exploite un parc PV de 800 MWc et annonce 200 MWc en construction. Elle vise 200 MWc en France d’ici la fin de l’année.  

La start-up parisienne de l’AgTech Kapsera, vient de boucler un premier tour de table de 700 K€ auprès du fonds Agrinnovation de Demeter. C’est la première opération de ce véhicule qui cible des sociétés européennes de l’agriculture durable. Fondée en 2018, Kapsera développe des microcapsules biosourcées et biodégradables, pour le marché des intrants agricoles.

Lundi 18 mars

L’opérateur de certificats d’économies d’énergie (CEE) Cameo Energy s’associe capitalistiquement avec Kerdos, société d’ingénierie spécialiste de la performance énergétique dans l’industrie. Le rapprochement vise en particulier à répondre aux besoins des industriels soumis aux quotas de CO2, désormais éligibles aussi aux CEE.

Energias de Portugal (EDP) a présenté le 12 mars sa stratégie 2019-2022 aux analystes financiers. La compagnie annonce un plan d’investissements de 2,9 Mds€, dont 75% dirigés vers les EnR. Elle affiche un portefeuille de projets à construire de 2,9 GW sécurisés par des PPA auquel il faut ajouter un pipe de 4,3 GW en négociation. EDP détient un parc installé de 21 GW (55% éolien et solaire, 45% hydroélectrique).

Hesus, spécialiste de la gestion des déchets de chantier, vient de boucler une levée de fonds de 10 M€ auprès de Paris Fonds Vert, géré par Demeter et qui signe là son premier investissement, Suez Ventures, fonds d’investissement corporate du groupe Suez, et de Construction Venture, fonds corporate de Bouygues Construction. Une opération qui doit permettre à Hesus d’accélérer son développement à l’international, avec notamment l’ouverture d’une filiale en Pologne au cours du 1er semestre 2019.

Solarcentury annonce avoir remporté 57 MWc lors des deux derniers appels d’offres dédiés aux centrales au sol en France. Le développeur photovoltaïque britannique construira trois parcs solaires sur des friches industrielles avec son partenaire Oxygn. Ces projets seront situés à Lourches (17 MW dans les Hauts-de-France), à Marigny (30 MW dans le Grand Est) et à Digue de Port-Saint-Louis (10 MW en PACA).

Sonnedix a refinancé son passif à hauteur de 250 M€ auprès des banques ING, Natixis, et Banco Santander. L’entreprise, détenue depuis 2016 par J.P. Morgan Asset Management, exploite un parc PV de 800 MWc et un 200 MWc en construction. Elle vise les 200 MWc en France d’ici la fin de l’année.