Autoconsommation + stockage d’occasion : plus de projets que de batteries

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Eaton)

Evoquée depuis longtemps, la reconversion des batteries de véhicules électriques (VE) en outil de stockage stationnaire émerge en France, si l’on en croit le puissant industriel américain Eaton, spécialiste de la conversion, allié à Nissan pour récupérer les accumulateurs d’occasion en France depuis 2017. Il a présenté en octobre sa réalisation pour l’église de Malaunay (Normandie), en association avec 135 m² de panneaux solaires, pour fournir une capacité de production de neuf heures à l’édifice religieux. De l’autre côté...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.