Ademe Investissement : 50 M€ pour commencer, 400 M€ en tout

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Flickr)

En voie de constitution et sans doute opérationnelle en 2019, Ademe Investissement sera doté de 50 M€ dans un premier temps mais montera en puissance au fil des ans, jusqu’à 400 M€, comme le prévoit la loi de finances pour 2017. Ce véhicule inédit à l’Ademe s’inscrit dans le cadre du Grand Plan d’investissement, une action qui assure, entre autres, le financement du troisième volet du Programme des investissements d’avenir (PIA), de 10 Mds€.

A la différence du fonds Ecotechnologies géré par Bpifrance, Ademe Investissement n’interviendra pas au capital des entreprises mais dans des « infrastructures énergétiques innovantes », comme le précise le communiqué de l’établissement public. Toujours en position minoritaire et en compagnie d’investisseurs privés, avec un effet de levier qui pour le moment reste difficile à quantifier. « Cet outil public spécifique vise le risque technologique résiduel, lorsque la phase pilote et de démonstration est achevée et que commence la mise en œuvre commerciale, précise Fantine Lefèvre, directrice des investissements d’avenir de l’Ademe. Par exemple, une ...

turbine éolienne offshore innovante et objet d’un prototype qui a du mal à passer à l’échelle du parc installé ». L’Ademe dispose d’une base de connaissances a priori étendue en la matière, en interne ou en association avec des partenaires, qui ne peut que gagner à être exploitée. L’année dernière, pour ne garder que cet exemple, une étude sous pavillon Ademe (consultable ci-dessous) faisait le tour des innovations dans l’éolien.

Interrogée sur la gestion par l’Ademe de cette société d’investissement, et non par Bpifrance, Fantine Lefèvre indique que, justement, l’expertise de l’Ademe sur les technologies sera précieuse. L’agence va par exemple sélectionner en 2019 les lauréats des huit appels à projets « Démonstrateurs et territoires d’innovation de grande ambition » lancé en février 2018. Ces projets pourront donner lieu, plus tard, à un soutien direct en fonds propres de la part d’Ademe Investissement. De telles prises de participations dans des projets ont déjà existé avec les versions 1 et 2 du PIA mais n’avaient pas donné lieu à un véhiculé dédié.

Lancé en septembre 2017 par Edouard Philippe, le Grand Plan d’investissement prévoit de mobiliser pas moins de 57 Mds€ pendant le quinquennat, dont 20 Mds€ sur la transition écologique, élevée au premier rang des priorités.

  • Consulter ci-dessous l’étude Ademe sur l’éolien en mai 2017  (ici en PDF) :