Hydrolien : HydroQuest fait mentir les Cassandre

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : HydroQuest)

Naval Energies s’est retiré de la fabrication d’hydroliennes au début de l’été, les appels d’offres commerciaux sont repoussés aux calendes grecques. Le secteur de l’hydrolien est maintenant au régime sec. En apparence. Car malgré l’ambiance morose, des projets se concrétisent bel et bien, en milieu fluvial pour commencer. En témoigne l’immersion d’ici début novembre de quatre machines dans le Rhône, à Caluire et Cuire, au nord de Lyon, par la co-entreprise HydroQuest-Hydrowatt.

Des roues à axe vertical et rotation lente, sur deux niveaux, vont y développer 320 kW, pour une production estimée à 1 GWh, régulière a priori. Une grille empêche les grands poissons – et les gros débris – de passer, les petits pouvant traverser les engins sans dommage, selon HydroQuest. L’emplacement est loué à Voies Navigables de France, pour 18 ans, sur une portion du fleuve que ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.