Un projet de chaleur renouvelable sous Energy purchase agreement [Compte-rendu]

Print Friendly, PDF & Email
Arnaud Susplugas (crédit : Marie-Pierre Dieterlé)

[Compte-rendu de la conférence GreenUnivers du 28 juin sur le Financement des projets d’EnR]

Développé et détenu à 85% par Kyotherm, présenté en détail ci-dessous, le projet géothermique de Villages Nature à Disneyland à Marne-La-Vallée (20 MW, 60 GWh) vend les deux tiers de sa production à Villages Nature et le dernier tiers à Disneyland Paris, deux sites distants de neuf kilomètres l’un de l’autre. Des contrats d’achat (Energy purchase agreements) ont ...

été signés sur 25 ans avec le premier client et 23 ans avec le second.

Comme l’explique Arnaud Susplugas, président de Kyotherm, sa société était confrontée au départ à trois risques : les pertes financières récurrentes de Disneyland Paris, le fait que Villages Nature était encore « un champ de betteraves » et le risque géothermique lui même – ie que le gisement se révèle insuffisant ou inexploitable. Le risque de contrepartie a été levé par une analyse sur le groupe Disney, dont la présence à long terme en France ne fait pas de doute. Celui de Villages Nature a donné lieu à une hypothèque, c’est-à-dire une éventuelle saisie sur les biens immobiliers. Quant à l’incertitude du forage, elle a été réduite par une couverture de l’Ademe, le fonds public de garantie géré par SAF-Environnement venant apporter une assurance sur le gisement.