L’ATEE crée un hub technique biogaz, pour faire sauter les verrous majeurs

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit Certimétha)

Mieux partager les connaissances, les articuler avec les besoins réels de la filière. Le Centre technique pour le biogaz et la méthanisation (CTBM), en ce moment sur les fonts baptismaux de l’ATEE (Association technique énergie environnement), vise à densifier la relation entre les instituts de recherche (Inra, Insa, Irstea, AgroParisTech, universités, Solidia…) et les entreprises. Pour l’instant, le principal soutien de la démarche est GRDF mais l’ATEE espère rallier d’autres acteurs, comme Veolia, Suez, Engie, EDF (pour la cogénération), Air Liquide, Arkolia…

Focaliser sur les sujets les plus importants

Le but est de contribuer à résoudre un maximum de problèmes en un minimum de temps, sachant que la production de biométhane – entre autres – doit atteindre 8 TWh dans cinq ans contre 0,4 TWh en 2017. « Le club biogaz de l’ATEE rassemble 240 membres, surtout des organismes de recherche et des entreprises, qui ont besoin de se parler plus souvent. Le centre technique « ombrelle » que nous créons vise à ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.