Quelle place pour le biométhane dans la future PPE ?

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Fertigaz)

Quelle importance sera accordée au biométhane dans la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour 2028 ? Sujet d’une nouvelle réunion de travail organisée aujourd’hui par la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC), avant une dernière en juin, cette PPE va devoir actualiser les objectifs assignés au biogaz injecté dans les réseaux.

Pour l’instant, la Loi pour la transition énergétique de 2015 prévoit que 10% de la consommation finale de gaz en 2030 sera d’origine non fossile. Mais la filière biométhane se veut plus ambitieuse désormais et prône une cible de 30% à la même échéanceLors de la présentation des conclusions du groupe de travail méthanisation, Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot, n’a pas écarté l’idée de dessiner une trajectoire plus ascendante que prévu par la loi. Mais la DGEC, pour sa part, reste prudente et demande aux développeurs et aux gestionnaires de réseau de prouver ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.