Total s’empare de Direct Energie

Print Friendly, PDF & Email
Patrick Pouyanné (Crédit : Total)

Total continue à faire de grosses emplettes dans la fourniture d’énergie, les énergies renouvelables et l’économie de la transition énergétique. Après le rachat de Lampiris en 2016, l’investissement dans Eren Re et la reprise de GreenFlex l’année dernière, le groupe signe avec les principaux actionnaires* de Direct Energie – détenu à 34,5% par Impala, la société d’investissement de Jacques Veyrat, aussi propriétaire de Neoen  – pour acquérir 74% du capital du troisième fournisseur d‘énergie français.

Cet accord va donner lieu à une OPA sur le flottant sur Euronext (14% du capital) au prix de 42€ l’action, soit 30% de plus que le cours de clôture hier mardi 17 avril. Une acquisition pour laquelle Total compte débourser 1,4 Md€ et qui valorise Direct Energie à 12,5 fois son Ebitda prévu pour 2018. « Ce projet s’inscrit dans la stratégie du groupe d’intégration sur l’ensemble de la chaîne de valeur du gaz et électricité et de développement des énergies bas carbone », a déclaré Patrick Pouyanné, PDG de Total, dans un communiqué.

4,1 millions de clients, 2,25 GW de capacité totale

La fusion à venir va additionner le portefeuille de Total, composé de Total Spring en France et Lampiris en Belgique, fort de 1,5 million de clients en électricité renouvelable et gaz, et celui de Direct Energie, qui en compte ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.