Stockage : Neoen additionne les méga-projets en Australie

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Tesla)

A l’école australienne de l’énergie, le français Neoen est en train de passer son diplôme de spécialiste du stockage associé aux EnR. Il est vrai que le pays s’y prête : l’Australie se distingue par des prix locaux d’électricité parfois stratosphériques, dus à un réseau de transport étiré et cher à l’entretien. Combinés à la baisse des prix des matériels solaires et éoliens, des batteries, et à un soutien financier de certains États, les contextes locaux peuvent devenir plus que favorables aux projets renouvelables, décentralisés, avec stockage. Et ce contrairement à l’impression que donne le gouvernement fédéral.

C’est ce qui explique que quelques semaines seulement après la mise en service de la méga-batterie (100 MW/129 MWh) express et médiatisée de Tesla alimentée par la ferme éolienne de Hornsdale, Neoen annonce un nouveau projet avec la firme américaine.

Une électricité plus que compétitive

Cette fois, le modèle économique n’est pas basé sur l’équilibrage réseau mais sur l’alimentation de Nectar Farms, une future serre agricole de 40 hectares en hydroponie et avec éclairage LED pour doper les végétaux, située à Bulgana, dans l’État de Victoria. Une batterie de 20 MW et 34 MWh va assurer la fourniture d’électricité 24h/24, elle-même en provenance d’un futur parc éolien de 204 MW, un projet acheté par ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.