Tarif éolien offshore : le feuilleton parlementaire n’est sans doute pas terminé

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Anne-Claire Poirier)
(Crédit : Anne-Claire Poirier)

« Le Sénat a envoyé un signal très fort au gouvernement sur cet amendement. Je pense que maintenant, il faut jouer la transparence et dire quelles propositions sont faites, par quels développeurs-exploitants et pourquoi le gouvernement les rejette  », attend Ronan Dantec, sénateur EELV de Loire-Atlantique. Mais ce parlementaire, qui a bien compris que l’exécutif avait besoin « d’un bâton pour négocier » (l’annulation possible des appels d’offres),  n’exclut pas un retour de cet amendement imposant une renégociation des tarifs d’achat – toujours officiellement secrets… – accordés aux six projets éoliens en mer attribués en 2012 et 2014.

Rétroactivité

La demande du gouvernement a été rejetée mercredi 14 mars au soir par la Haute Assemblée, lors de la discussion de l’article 34 du projet de loi « Etat au service d’une société de confiance ». Mais elle peut tout à fait revenir et c’est ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.