Eolien européen : plus de capacité, moins d’investissement [WindEurope]

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Elicio)

Pas moins de 15,7 GW éoliens ont été installés l’année dernière en Europe, selon les données que vient de publier l’association professionnelle WindEurope (consultables ci-dessous). Ce qui en fait une année record, devant 2015 ; 12,8 GW ont été mis en service sur terre, 3,1 GW en mer.

Le tout représente 55% de la capacité de production nouvelle du continent, fossile comprise (28,5 GW), les EnR toutes filières confondues ayant contribué à hauteur de 24,1 GW. La production éolienne atteint 336 TWh et fournit 12% de la consommation électrique.

Sept pays ont battu leur propre record de raccordements, à commencer par l’Allemagne avec 6,6 GW, suivie par le Royaume-Uni (4,3 GW), la France (1,7 GW), la Finlande (577 MW), la Belgique (476 MW), l’Irlande (426 MW) et la Croatie (147 MW).

Plus de puissance pour moins de cash

La hiérarchie entre les pays selon la puissance de leur parc reste la même : l’Allemagne reste très logiquement loin devant avec 56 GW, précédant l’Espagne (23 GW), le Royaume-Uni (19 GW) et la France (14 GW).

WindEurope suit aussi  ...

les investissements dans les parcs futurs et note que le volume continue à augmenter (11,5 GW ont obtenu la décision finale d’investissement dont 9 GW terrestres) et est même record. Mais les montants en jeu ont diminué et se révèlent même inférieurs de 19% aux investissements validés en 2016. « Grâce à la réduction des coûts dans la chaîne d’approvisionnement et aux appels d’offres de plus en plus disputés, les investisseurs obtiennent plus de capacité pour moins de cash », commente l’association dans un communiqué.

  •  Consultez l’étude de WindEurope sur l’éolien européen en 2017 (en PDF) :