One Planet Summit : le fil des annonces (12 décembre)

Print Friendly, PDF & Email

Jour J pour le Sommet de la finance proclimat, mais, à l’heure où nous publions, les annonces attendues…n’ont pas encore été faites. Pour l’instant, les initiatives sont moins nombreuses qu’hier.

  • Quelque 225 grands investisseurs représentant 26,3 milliards de dollars d’actifs lancent l’initiative Climate Action 100+, pour inciter les grands émetteurs de gaz à effet de serre à réduire la pollution et améliorer leur reporting en la matière. Les membres français sont notamment Axa, BNP Paribas, la CDC, la CNP, Ecofi Investissements, le FRR, Humanis, l’Ircantec, Mirova, Natixis AM.
  • Michael R. Bloomberg, envoyé spécial de l’ONU pour les villes et le changement climatique et Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne pour l’énergie, co-président du Pacte mondial pour le climat et l’énergie, ont annoncé la création de Global Urbis, une initiative du Pacte mondial des maires, la Commission européenne, la Banque européenne d’investissement et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. Elle mobilisera plus de 1,5 Md€ d’investissements pour les villes du Pacte Mondial des Maires pour agir en faveur du climat. 
  • Axa va multiplier par 4 ses investissements verts, pour atteindre 12 Mds€ en 2020. L’assureur français va aussi accélérer son désinvestissement dans la production de charbon et de sables bitumineux, à hauteur de 3 Mds€ – contre 500 M€ en mai 2015 quand il a décidé de sortir des entreprises essentiellement actives dans le secteur du charbon. La société ne veut plus proposer de couverture d’assurance à ces entreprises.
  • La Banque européenne d’investissement (BEI), la Société générale et Brittany Ferries annoncent le premier financement maritime vert dans le cadre du programme Green Shipping Guarantee (GSG) de 750 M€ de la BEI, mis en place l’année dernière avec la Société Générale. Le nouveau navire Honfleur sera le premier ferry alimenté au gaz naturel liquéfié (GNL) par Brittany Ferries. Sa mise en service est prévue pour avril 2019 sur les lignes reliant Caen-Ouistreham (France) à Portsmouth (Royaume-Uni). En 2016, la BEI et la banque française ont signé un accord cadre de 150 M€ visant à soutenir les projets de construction navale et de modernisation des navires existants, en faveur d’un transport durable.
  • Le fonds Land Degradation Neutrality, promu par la Convention des Nations-Unies pour la lutte contre la dégradation des terres (CNULCD) et Mirova (Natixis), est distingué comme une action concrète et innovante en faveur du climat à l’occasion du Sommet. L’initiative a reçu le soutien d’investisseurs comme la BEI et l’Agence Française de Développement pour plus 100 M$ sur un objectif de 300 M$.