EDP tenu en échec lors de son OPA sur sa filiale EnR

Print Friendly, PDF & Email

L’énergéticien portugais EDP (détenu à 21,25% par le chinois China Three Gorges) s’est arrogé vendredi 4 août 5,03% supplémentaires au capital de sa filiale dédiée aux énergies renouvelables EDP Renovaveis (EDPR), moyennant 296 M€ (au prix de 6,75€ par action). Il détient désormais 82,56% du capital alors qu’il visait au moins 90% et comptait retirer EDPR de la cote.

Une offre insuffisante ?

EDP avait annoncé fin mars sa volonté de racheter les 22,47% qu’il ne détenait pas au capital d’EDPR dans le cadre d’une offre publique d’achat (OPA) au prix de 6,75€ par action. Mais[am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]l’annonce a fait grimper le cours de la cible bien au-delà du prix proposé par EDP (voir ci-dessous). Plusieurs actionnaires, en particulier le fonds Ecofin, ont, en outre, estimé que l’offre d’EDP sous-valorisait nettement EDPR et son potentiel.

Cours de Bourse d’EDPR

L’objectif d’EDP est de réintégrer totalement EDPR, qui représente plus d’un tiers de l’excédent brut d’exploitation du groupe et a vu son Ebitda progresser de 11% à 719 millions d’euros au premier semestre. A l’inverse, EDP a publié fin juillet un bénéfice net en baisse de 5% à 450 millions d’euros sur la période. [/restrict-content]