Les nouvelles conditions de financement des EnR [Compte-rendu]

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Olivier Crénon)

[Compte-rendu de la conférence du 30 mai] Les énergies renouvelables restent très capitalistiques, malgré la baisse des coûts des technologies et de l’argent. La chasse aux fonds est une activité permanente pour les développeurs et exploitants comme Arkolia Energies. « L’évolution la plus marquante est certainement que la recherche de fonds intervient de plus en plus en amont du développement, on construit le montage financier en parallèle du développement », témoigne Jean-Sébastien Bessière, associé et directeur général de la PME.

Érosion des marges

Jean-Sébastien Bessière, Arkolia
(Crédit : Olivier Crénon)

Une évolution qui impacte bien sûr les banquiers. « Notre modèle doit s’adapter, nous devons être de plus en plus réactifs », constate Stéphane Pasquier, directeur général de Natixis Energéco, pour qui les process doivent évoluer : « les TRI sont en baisse, il faut donc davantage industrialiser pour compenser cette érosion des marges ».

Les investisseurs doivent aussi faire face à des demandes de financement sur du long terme, complexes à gérer : « difficile de financer sur 20 ou 30 ans alors que l’on ne sait pas comment vont évoluer  ...