Financement de projets PV en autoconsommation : place à l’innovation [Compte-rendu]

Print Friendly, PDF & Email
Franck Gosselin, Armorgreen
(Crédit : Olivier Crénon)

[Compte rendu de la conférence GreenUnivers du 30 mai]

Aussi séduisante soit-elle, l’autoconsommation n’est pas sans difficultés : complexité technique, complexité réglementaire et complexité… financière. L’un des pionniers du secteur, le développeur multi-énergies Armorgreen a testé plusieurs configurations que Franck Gosselin, directeur général de Legendre Energie & Armorgreen, a détaillé lors de la conférence.

« On est loin d’avoir des modèles-types, il y a tout à inventer. Quand on passe d’un modèle réglementé et 100% sécurisé à des modèles contractuels de marché, les besoins de sécurisation sont différents. Par exemple, la qualité des signataires – consommateur final, développeur, etc – devient aussi importante que la rentabilité du projet lui-même », explique Franck Gosselin.

Plusieurs voies possibles

La configuration la plus simple ? Le consommateur final est aussi le propriétaire de l’installation. « Souvent le financement de l’installation est intégré dans un projet global : financement d’usine, extension, etc., constate Franck Gosselin. Sinon, c’est du financement corporate normal, qui dépend donc de l’entreprise et de son accès au crédit »

Le tiers financement est ...