Biométhane : les bonnes idées du fabricant Arol Energy

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Une unité de lavage de biogaz aux amines (Crédit : Arol Energy).

Le biométhane fait décidément beaucoup parler de lui ces temps-ci. En aval de la filière, la demande augmente, comme en témoignent les prévisions de GNVert, pour ne parler que de l’usage carburant.

En amont, la filière met en place des circuits d’approvisionnement de plus en plus sécurisés. Un bon exemple en est donné par le projet Liger, à Locminé dans le Morbihan, inauguré vendredi prochain. Il a structuré localement la collecte des biodéchets de la restauration collective et commerciale. Certains agriculteurs ont également travaillé de près la question.

Créativité chez les industriels

Encore plus en amont, les fabricants apportent eux aussi leur écot à de cette nouvelle énergie renouvelable. Ils affinent notamment les procédés d’épuration et segmentent leurs gammes d’appareils pour mieux correspondre aux puissances disponibles. C’est le cas chez Arol Energy. Cette start-up basée au technopole Savoie Technolac se consacre depuis 2012 à la purification du biogaz. Elle travaille ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.