Les planètes commencent à s’aligner pour le biométhane pour véhicules

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Engie)

« Le biométhane va représenter 15% de nos ventes cette année. Dans un an et demi, sa part devrait atteindre 25 à 30% », prévoit Philippe Van Deven, directeur général de GNVert. Une annonce faite ce matin lors d’une réunion à Paris organisée par Engie, maison-mère de GNVert, sur la mobilité décarbonée. La progression n’est pas mince : en 2014, le bioGNV était encore inexistant chez ce distributeur de gaz pour véhicules.

Un réseau gaz pour véhicules en extension

Ce mouvement s’inscrit sur fond de déploiement de stations-service gaz dans l’Hexagone. GNVert compte ainsi  21 projets de stations-services au gaz en construction en France et n’est pas seul à accélérer dans ce domaine. En partenariat avec GRDF, Avia et Primagaz ont annoncé en mars vouloir déployer à court terme 15 stations ; une première va être installée à Limoges.

Quant au distributeur de carburant Proviridis, spécialisé sur le transport de marchandises, il annonce aujourd’hui ...

Article précédentLe québécois Innergex rachète 120 MW éoliens en France
Article suivantPrécisions sur la nouvelle direction d’Areva H2Gen