Boralex négocie l’acquisition de 350 MW de projets éoliens en France

Print Friendly, PDF & Email

BREF-homeLe développeur éolien canadien Boralex a indiqué dans un communiqué être entré en négociations exclusives avec des développeurs privés, dont l’identité reste confidentielle, pour l’acquisition d’un portefeuille de projets de près de 350 MW en France.

La conclusion d’un accord, espéré pour le premier trimestre 2016, permettrait à Boralex d’acquérir 79 MW de projets prêts à construire avec des mises en service qui s’étaleront au cours de 2017 et 2018. Ces projets nécessiteront des investissements de l’ordre de 150 M€, selon le développeur. Le portefeuille comprend, par ailleurs, 159 MW de projets à un stade avancé de développement et 118 MW de projets à des stades préliminaires de développement. L’information a été diffusée depuis le siège canadien de Boralex, et la branche française du groupe, installée à Lille, Lyon et Marseille, ne souhaite pas en dire plus avant conclusion de l’accord. Rappelons cependant que Boralex dispose depuis 2012 d’options pour acheter à Innovent l’équivalent de 130 MW de projets éoliens.

Cette acquisition porterait le portefeuille français de projets de Boralex à près de 850 MW, qui s’ajoutent aux 500 MW exploités actuellement par l’entreprise dans l’Hexagone. L’entreprise a intégré, en décembre 2014, le Top 3 français des producteurs d’énergie éolienne, suite au rachat de la branche française d’Enel Green Power, derrière Engie et EDF.