« PPE EnR » : les objectifs se précisent

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Anne-Claire Poirier)
(Crédit : Anne-Claire Poirier)

Les objectifs renouvelables de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) seront débattus jeudi 19 novembre prochain par le comité de suivi, a annoncé aujourd’hui la ministre de l’Écologie Ségolène Royal lors d’un point presse.

L’État s’est accordé un délai dans cet exercice programmatique complexe, qui prévoit également la réduction du nucléaire et des énergies fossiles, mais la ministre avait promis d’accélérer sur les renouvelables pour donner de la visibilité à la filière. Le solaire avait déjà vu ses objectifs rehaussés à 8 GW d’ici 2020.

Voici la première série d’objectifs EnR qui sera discuté jeudi :

Puissance installée éolien terrestre et solaire :

  • 31/12/2014 : 14 700 MW
  • 2018 : 24 000 MW
  • 2023 : 36 000 – 43 000 MW

Production de chaleur à partir de biomasse :

  • 31/12/2014 : 10 700 Ktep
  • 2018 : 12 000 Ktep
  • 2023 : 13 000 – 14 000 Ktep

Production de biométhane injecté dans le réseau de gaz :

  • 31/12/2014 : inférieur à 1 TWh
  • 2018 : 1,7 TWh
  • 2023 : 6 TWh

Jean-Louis Bal, président du Syndicat des Energies renouvelables, a exprimé sa satisfaction si les objectifs étaient maintenus, appelant de ses vœux la poursuite de la simplification réglementaire qui permettra leur réalisation, notamment dans l’éolien. Le syndicat des professionnels du solaire, Enerplan, réclame, lui, 14 GW de photovoltaïque pour 2020, soit 10 GW en 2018 et 20 GW en 2023. Enfin, les énergies marines sont les grandes oubliées du programme… pour l’instant.

cheque-cadeauCet article est en accès gratuit !
Si vous n’êtes pas abonné(e), découvrez nos offres et accédez à l’ensemble de notre contenu