Le site de Groix proposé à l’AMI éolien flottant

Print Friendly, PDF & Email
projet_deolienne_flottante_sea_reed
Sea Reed (Asltom/DCNS)

Mandatées par Ségolène Royal, les régions littorales s’activent depuis six mois pour identifier les zones qui seront soumises à la compétition lors du troisième appel d’offres éolien offshore posé et du premier appel à manifestations d’intérêt (AMI) pour l’éolien flottant. Les choses se précisent, particulièrement dans le flottant : au début du mois, les préfets coordinateurs de la façade méditerranéenne ont ainsi validée trois zones en vue de l’AMI, une quatrième vient d’être confirmée ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.