Le prix des éoliennes a baissé, mais va remonter

Print Friendly, PDF & Email

eolienne-portugalPour cause de demande ralentie, de production accrue et de diminution du coût de l’acier, le prix mondial des éoliennes a baissé de 18% par rapport aux mois précédents, pour les contrats signés fin 2008-début 2009 (prévoyant une livraison au 1er semestre 2010) : il a été ramené à 1,36 million de dollars par MW contre un pic de 1,66 million de dollars mi-2008.

Ce chiffre provient d’un nouvel indice compilé par le cabinet de veille New Energy Finance, basé sur les prix des contrats conclus par 12 grands groupes acheteurs mondiaux pendant cette période — un chiffre intéressant car difficile à déterminer généralement, chaque contrat faisant l’objet d’une négociation séparée.

Le pronostic des acheteurs : les prix vont réaugmenter en 2011, tirés par une demande accrue dans les principaux marchés de l’éolien. Déjà les plus récents contrats, conclus en 2009 pour livraison au 2ème semestre 2010, montrent une « légère remontée ».

La baisse des prix de ces derniers mois reflète un afflux des livraisons après le goulot d’étranglement quelques mois plus tôt, mais pas une lame de fond due à une demande trop faible, selon les analystes de NEF.

Mais cette baisse aura allégé les coûts de construction des parcs éoliens, composés pour 80% du coût des éoliennes.

Une pénurie des livraisons en 2008 avait poussé les prix jusqu’à 1,66 million de dollars/MW (1,26 million d’euros par MW) pour les achats signés en 2008 (livraison en 2009). Mais le ralentissement de la demande fin 2008, dû à la difficulté de trouver des crédits, ainsi qu’au démarrage de nouvelles usines, surtout en Chine et aux Etats-Unis, a renversé la tendance début 2009.

L’indice, baptisé « New Energy Finance Wind Turbine Price Index » est basé sur des données confidentielles fournies par 12 groupes acheteurs, comprenant des compagnies d’électricité, des développeurs de parcs éoliens et des investisseurs financiers. Il recense 60 contrats signés en 2008-2009 représentant au total 3 GW, soit 15% environ des achats annuels mondiaux, signés dans 22 pays avec 11 fabricants différents.

Le prix des contrats, donné hors TVA, comprend les éoliennes elles-mêmes mais aussi leur transport maritime et terrestre jusqu’au site final.

Des prix très variables selon les pays

Ils varient cependant beaucoup selon les marchés de destination: ceux conclus pour livraison dans les Amériques ou en Europe de l’est ont été de 15% à 25% supérieurs à ceux pour l’Europe de l’ouest.

Ce sont les éoliennes achetées pour livraison aux Amériques (livraison au 1er semestre 2010) qui ont affiché la plus forte baisse de prix, et plutôt celles destinées à l’Amérique Latine et au Canada que celles destinées aux Etats-Unis.

Jusqu’en 2008, les prix avaient augmenté, poussés par la double hausse de l’acier et de la demande.