Double levée de fonds dans les prises intelligentes, Tendril + AlertMe

Print Friendly, PDF & Email

alertmeDeux sociétés de contrôle intelligent de la consommation d’électricité (« smartgrid ») pour les particuliers, Tendril et AlertMe, la première américaine, la seconde britannique, ont toutes deux levé des fonds cette semaine, et en partie auprès des mêmes deux fonds de capital-risque, l’américain VantagePoint Venture Partners et l’européen Good Energies.

Tendril, l’une des start-up américaines qui fournit des systèmes de gestion de l’énergie pour les particuliers (compteurs intelligents couplés à des logiciels de monitoring) a levé 30 millions de dollars notamment auprès de VantagePoint, fonds californien qui par ailleurs également cette semaine a injecté 57 millions dans le groupe Solazyme (biocarburants à partir d’algues). Parmi les investisseurs figuraient également le fonds néerlandais Good Energies, le fonds new-yorkais RRE Ventures, le fonds Appian Ventures et le fonds du Colorado Vista Ventures.

Tendril affirme recevoir 2 demandes de partenariats de compagnies d’électricité par semaine, et compte embaucher 25 personnes. Tendril avait déjà levé 12 millions en mars 2008. Il travaille avec une trentaine de compagnies d’électricité, et son système, qui se greffe sur les compteurs électriques déjà existants, en train d’être installé en test dans 3.000 foyers avec la compagnie de Nouvelle-Angleterre NStar. Il permet aux utilisateurs de surveiller leur consommation sur internet en temps réel, de l’optimiser ou encore de réguler le thermostat de leur chauffage à distance par internet.

Et sa rivale britannique AlertMe, qui propose des appareils de contrôle de la consommation électrique pour particuliers, notamment des prises intelligent (SmartPlug), un système de régulation centralisé (à la norme ZigBee, « la » norme en vogue pour les compteurs intelligents) avec un pilotage par internet, vient elle de lever 8 millions de livres (13,3 millions de dollars) auprès à nouveau de VantagePoint et de Good Energies, ainsi que du fonds européen Index Ventures et de SET Venture Partners. En novembre AlertMe avait déjà levé 5 millions de livres (10,3 millions de dollars au change de l’époque) auprès de Cambridge Angels et d’une société de Boston, non dévoilée.

AlertMe vend ses SmartPlug – qui se branchent entre l’appareil et le mur, pour mesurer et contrôler la consommation de l’appareil- pour 25 livres pièce, le système central coûtant lui 149 livres. Mais il n’a pas conclu de partenariat avec des compagnies d’électricité, contrairement à son concurrent également britannique Onzo, qui a passé un accord avec Scottish and Southern Energy qui lui a commandé pour 7 millions de livres de prises intelligentes et pris 49% d’Onzo pour 2 millions de livres.

La question de vendre ces appareils intelligents directement aux particuliers ou de passer par des compagnies d’électricité divise les nombreuses sociétés qui se positionnent sur ce secteur en plein boom.