Algues : Solazyme lève 57 millions de dollars

Print Friendly, PDF & Email

Alors que les biocarburants à base d’algues semblaient en perte de vitesse, avec une première faillite, la société Solazyme, l’une des start-up américaines les plus actives dans ce secteur, qui fait croître des algues dans des bioréacteurs qui se transforment en biocarburants à la seule lumière du soleil, a annoncé avoir levé 57 millions de dollars dans un 3ème tour de table et disposer désormais de 76 millions de dollars de financement.

Ses bailleurs de fonds ont été Braemar Energy Ventures et Lightspeed Venture Partners, The Roda Group, Harris and Harris Group, sans oublier son président Jerry Fiddler, des investisseurs déjà existants, mais aussi un nouveau venu, VantagePoint Venture Partners, un fonds puissant qui a déjà investi dans Better Place, BrightSource Energy et Tesla.

Solazyme avait déjà annoncé en août un tour de table de 45 millions, mais cette annonce marque en fait une extension de ce tour de table.

Cet argent frais doit  permettre enfin à Solazyme, qui existe depuis 6 ans, de passer à la phase commerciale, y compris pour du biokérosène pour les avions, que la société à déjà fait tester avec succès.

La conversion des algues en biocarburants, malgré les promesses et la naissance d’une cinquantaine de start-up dans ce secteur, paraît jusqu’ici difficilement rentable — et pourtant GreenFuel faisait partie du palmarès des levées de fonds 2O08 avec 92 millions de dollars.

Solazyme est en concurrence avec l’autre ambitieuse start-up aux Etats-Unis, Sapphire Energy, qui a levé 50 millions de dollars et est épaulée notamment par  Bill Gates. Sapphire et Solazyme sont quasiment les seules, avec LiveFuels, à avoir démarré une phase de production.