Vestas lève 1 milliard de dollars et SunPower 400 millions

Print Friendly, PDF & Email

eoliennes-campagne1Anticipant déjà la fin de la crise, les plus solides des groupes d’énergies renouvelables s’arment en levant massivement des fonds, prélude certain à une consolidation mondiale du secteur.

Un jour après avoir annoncé à la fois des bénéfices impressionnants et des suppressions d’emplois massives au Danemark et en Grande-Bretagne, le danois Vestas, premier fabricant mondial d’éoliennes (environ 20% du marché) , s’est offert une injection massive d’argent frais en émettant pour 5,98 milliards de couronnes danoises d’actions nouvelles, soit 770 millions d’euros (1,05 milliard de dollars).

Vestas  a précisé avoir placé avec succès 18,5 millions de nouvelles actions (presque 10% du capital augmenté), par placement privé, au prix de 323 couronnes, en gros son cours du dernier mois. Et cette opération réussie, combinée aux annonces de licenciements, a fait bondir son titre de 15%,  à plus de 371 couronnes jeudi soir à la Bourse de Copenhague

Le groupe explique que ces fonds serviront à renforcer ses ressources pour « exploiter rapidement et efficacement toutes les opportunités offertes par la crise du crédit », une formule qui très probablement recouvre le renforcement recherché par Vestas sur le très prometteur marché chinois de l’éolien, qui devrait vite devenir l’un des plus importants au monde. Vestas vient d’ouvrir une nouvelle usine d’éoliennes en Mongolie, la région ou Pékin veut installer des parcs éoliens géants.

Côté solaire, l’américain SunPower, l’un des plus actifs fabricants de cellules solaires et installateur de centrales solaires aux Etats-Unis, qui vient d’afficher des résultats décevants pour le premier trimestre, a émis 10,3 millions d’actions dont il a obtenu  417,5 millions de dollars à l’issue du placement, clos le 4 mai.

Le groupe a expliqué qu’il comptait notamment procéder à des acquisitions, une stratégie qui confirme l’actuel mouvement de concentration du marché solaire.

SunPower, qui a essuyé une perte surprise de 5 millions de dollars au 1er trimestre, vient aussi de conclure un très gros contrat avec la compagnie d’électricité de Floride FPL Group et sa filiale NextEra pour lui fournir 600 MW de panneaux solaires sur 2010-2012.