2009, l’année du grand ménage solaire

Print Friendly, PDF & Email

isuppli-previsions-solaires

2009 s’annonce assez catastrophique pour les fabricants et installateurs de panneaux solaires photovoltaïques mondiaux, mais ce sera l’occasion d’un grand nettoyage, et pour ceux qui y survivront, 2010 s’annonce bien et 2011-2013 tout simplement fabuleuses : voilà l’espoir d’iSuppli, l’un des instituts de recherche les plus pointus du secteur.

2009 a vu simultanément une forte chute des installations de panneaux solaires et une nette baisse des prix. Combinaison fatale qui déstabilise nombre de jeunes entreprises du secteur, entraînant fermetures, licenciements et rachats. Se profile ainsi à terme, comme pour l’industrie des PC dans les années 80, un circuit de production réorganisé et renforcé pour le moment où viendra la reprise, selon iSuppli.

Les installations mondiales de panneaux photovoltaïques en 2009 devraient ainsi baisser de 32% par rapport à 2008, avec seulement 3,5 GW contre 5,2 GW l’an dernier. En outre le prix moyen baissera de 12% par watt en moyenne cette année.

Les deux phénomènes combinés vont laminer le chiffre d’affaires du secteur de 40,2% en 2009, à 18,2 milliards de dollars, contre 30,5 milliards en 2008, selon iSuppli.

isuppli-previsions-solaires-2

C’est une douche froide, après plusieurs années de croissance euphorique de l’ordre de 40%, qui a attiré une foule de firmes ambitieuses (notamment en Chine) qui ont inondé le marché de nouvelle production de panneaux solaires. C’est sans doute l’occasion d’un grand ménage et d’une réorganisation de l’industrie où a régné jusqu’ici une mentalité type Far West, selon le cabinet.

En 2010, le nombre de nouveaux producteurs devrait ralentir, ainsi que les nouvelles usines, ramenant un meilleur équilibre entre offre et demande.

L’un des facteurs de la baisse des installations cette année est l’arrêt brutal du marché espagnol, qui a représenté 50% des nouvelles installations en 2008. Le gouvernement a en effet décidé l’an dernier de limiter à 500 MW cette année les projets qui pourront bénéficier des subventions (un tarif avantageux de rachat de l’électricité solaire). Ce qui a provoqué à la fois un gonflement artificiel des installations jusqu’à ce que ce plafond soit atteint, et un frein brutal une fois cette limite atteinte, qui pèsera sur le marché mondial à la fois sur le reste de 2009 et aussi sur 2010.

Mêmes les subventions nouvelles mises en place par exemple aux Etats-Unis, au Japon ainsi que les aides généreuses en France, Italie, République tchèque, Grèce et quelques autres pays ne peuvent compenser le gel du marché espagnol. Cela devrait aussi freiner le marché pour 2010 où la croissance du chiffre d’affaires reprendra mais sera limitée à +29% l’an prochain?

Mais en 2011, iSuppli voit un boom de +57,8% avec ensuite des hausses du même ordre en 2012 et 2013, toujours grâce aux aides gouvernementales. Le marché sera aussi aidé par des baisses des coûts de production, qui permettront aux gouvernements de diminuer leurs subventions.