Au Sénat, la bataille de l’agrivoltaïsme a commencé

Print Friendly, PDF & Email
La question de l'agrivoltaïsme fait florès au Sénat. Pas moins de 72 amendements sont déposés à ce jour, avant que la Haute assemblée débatte jeudi 20 octobre de la proposition de loi de Jean-Pierre Decool (Les Indépendants) adoptée le 4 octobre par la Commission des affaires économiques.
(Crédit : Flickr / Sénat)

La question de l’agrivoltaïsme fait florès au Sénat. Pas moins de 72 amendements ont été déposés, avant que la Haute assemblée débatte jeudi 20 octobre de la proposition de loi de Jean-Pierre Decool (Les Indépendants) adoptée le 4 octobre par la Commission des affaires économiques. Laquelle se caractérise par son équilibre mais aussi un certain flou : la production agricole associée à l’électricité photovoltaïque doit rester « significative ». De ce point de vue, le texte pourtant mûrement travaillé s’apparente encore à une base de travail, d’où l’avalanche d’amendements.

En arrière-plan et via les contributions écrites des professionnels (du monde agricole ou des énergies renouvelable) vers les sénateurs, deux écoles continuent à s’affronter : d’un côté, les ...

Article précédentRénovation énergétique : l’aide aux collectivités change de main
Article suivantHydrogène : Bruxelles débloque encore plus de 1 Md€ d’aides d’Etat