Comment les financeurs se familiarisent avec les projets de batteries

Print Friendly, PDF & Email
(@Natalie O’Lenskie /GreenUnivers)

« Parce que les revenus sont issus du marché et donc fluctuants, le financement de projets de stockage casse les codes du project finance habituel. C’est très « rafraîchissant » !», formule Benjamin Levine, vice-président du cabinet de conseil Tevali Partners. Réunis par GreenUnivers lors de la 8e édition de la conférence consacrée au financement des projets d’énergies renouvelables, trois experts étaient invités à caractériser les modèles d’affaires dans les projets de batteries, associées ou non à des centrales de production. 

Avec 263 MW de batteries certifiées par RTE et un marché désormais dynamique espéré autour de 750 MW en 2023 et alors que la France s’apprête à notifier à Bruxelles son appel d’offres avec soutien public, le sujet est sorti de la marginalité en métropole, après avoir émergé outre-mer. C’est là que Corsica Sole a fait ses armes depuis 2009, dans l’Île de beauté et à La Réunion. Le développeur en est maintenant ...

Article précédent[PHOTOS] 8e Conférence Financement de Projets EnR – 5 juillet 2022
Article suivantDomo Chemicals compte sur l’hydrogène bas carbone de Hynamics