Les échos de HyVolution 2022

Print Friendly, PDF & Email
@JPP
  • McPhy Energy envisage d’augmenter la capacité de sa future gigafactory d’électrolyseurs, prévue pour l’instant pour 1 GW à Belfort et toujours en attente d’une aide dans le cadre de l’IPCEI hydrogène, à propos de laquelle McPhy se montre confiant. « La situation évolue plutôt dans le bon sens. Nos dernières discussions avec la Commission européenne nous rassurent », signale Jean-Baptise Lucas, son directeur général.

  • Ouverte en juin prochain Porte de Saint-Cloud, la quatrième station H2 pour les taxis parisiens Hype sera dotée d’un électrolyseur NEL de 2,5 MW en provenance des Etats-Unis, le premier à équiper un point de ravitaillement de Hysetco. Cet opérateur de 200 taxis H2 vise 12 stations en 2024, indique Loïc Voisin, président.

  • Gen-Hy a choisi le pays de Montbéliard pour implanter une usine d’électrolyseurs. L’entreprise, fondée en 2019, va y investir 15 M€ dans le procédé de fabrication, sans compter l’immobilier, pour une mise en service en 2023.

  • Siemens Energy parvient à un taux de conversion de 60% à l’hydrogène pour ses turbines à gaz naturel pour le moment. Côté électrolyseurs PEM, l’industriel allemand et ...

Article précédentStolect lève 4 M€ pour son projet de stockage thermique
Article suivantTotalEnergies remporte un nouveau parc éolien offshore aux Etats-Unis