Albioma sécurise un peu plus son approvisionnement en granulés

Print Friendly, PDF & Email
@Cabinet Raymond Chabot

Lancé dans la conversion à la biomasse de ses centrales électriques carbonées exploitées outre-mer, Albioma veut renforcer son stratégique approvisionnement en matières premières d’origine végétale. Il vient de réaliser à cette fin une acquisition des plus opportunistes. Celle d’une usine de granulés de bois au Québec au Canada, toute neuve mais déjà à l’arrêt.

Baptisée La Granaudière et située à Saint-Michel-de-Saints, à 150 km au nord de Montréal, en plein massif forestier, cette unité est dimensionnée pour produire 210 000 tonnes par an. Elle a été terminée il y a un an, après avoir fait l’objet d’un investissement d’environ 50 M$ canadiens (34,5 M€). Puis a livré ses premiers granulés en mai dernier pour 21 000 tonnes et en direction de l’Europe. C’était l’amorce d’un contrat d’approvisionnement de 10 ans passé avec Engie pour 40 M$ par année, croit savoir le média local L’Action.

Alimenter les centrales antillaises

Mais La Granaudière, propriété de l’entrepreneur d’origine belge Yves Crits et employeur de 45 personnes, a fait ensuite vite faillite et été placée sous séquestre en août dernier au cabinet Raymond Chabot. Raisons invoquées : la ...

Article précédentSabella lève des fonds sur Wiseed
Article suivantHydrogène : GreenH2Atlantic se précise au Portugal