Les échos du colloque de France Energie Eolienne

Print Friendly, PDF & Email
(c) JP Pié

Les prix des turbines, intégrant celui des matières premières et celui des composants acheminés depuis l’Asie, ont augmenté de 10% à 15%, selon les estimations convergentes d’Energie Team et de H2 Air. Les délais de livraison se sont aussi allongés.

ERG a signé en 2019 un contrat-cadre avec Vestas qui le protège en partie des augmentations de prix actuelles. Une indexation sur le prix de l’acier entraîne quand même une hausse ; 3% à 4% sont évoqués à titre d’exemple, car le sujet est confidentiel. Vestas France indique de son côté qu’ERG ne lui a pas acheté d’éoliennes depuis 2019. Si une commande devait être passée, des hausses importantes et intégrant le coût du transport devraient malgré tout être prises en compte dans la négociation, pour éviter au turbinier de vendre à perte.

La cartographie du développement régional éolien, à la main des préfectures, est espérée à l’échelle des EPCI, plus pertinente que celle des communes. Les premières cartes sont attendues pour novembre, dans trois régions.

Un CPPA associant une PME industrielle familiale et une future centrale solaire de plusieurs MW d’un développeur est à l’étude, signale GazelEnergie, qui espère une signature d’ici décembre.

Vattenfall s’engage à recycler 100% de ses pales d’éoliennes d’ici 2030. Il s’interdit dès maintenant d’enfouir en décharge les pales démantelées dans les parcs du groupe.

ERG accélère son développement en France, avec l’acquisition de ...

  

Article précédentCaillau rachète AdiWatt pour se lancer dans le photovoltaïque
Article suivantEolien : les turbiniers asiatiques deviennent une alternative