Idex veut réveiller les réseaux de chaleur

Print Friendly, PDF & Email
(c) Idex

Troisième acteur des réseaux de chaleur en France derrière Dalkia (EDF) et Engie Solutions, Idex va se battre partout où il a des chances de gagner de nouvelles concessions dans les mois qui viennent. Par exemple au Mans, Tours, Limoges et Nantes et plus généralement dans les métropoles de taille moyenne, illustre Benjamin Frémaux. Ce nouveau PDG de 41 ans (X, Bercy, Orano, Messier & Maris, Institut Montaigne…) arrivé fin 2019 cite en exemple Clermont-Ferrand, où Idex vient de se voir confier 25 nouveaux kilomètres à équiper d’ici 3 ans pour un investissement de 40 M€. 

Les deux tiers du résultat d’exploitation

En tout cas, pas question de se disperser et d’insister là où les deux leaders sont indélogeables. D’autant que le profil ...

Article précédentREC Solar racheté par un indien, l’usine française confirmée
Article suivantAir Liquide et Faurecia s’allient dans l’hydrogène liquide