Mobilité électrique : ce qu’il faut retenir de la loi Climat et résilience

Print Friendly, PDF & Email
(crédit : G2mobility)

La loi Climat et résilience va-t-elle redessiner la mobilité en ville ? Le texte fixe en tout cas de nouvelles règles pour la création de « zones à faibles émissions » (ZFE). Ces ZFE deviennent obligatoires d’ici la fin 2024 dans toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants du territoire métropolitain. La loi adoptée le 20 juillet en précise les conditions de création avec la mise en place progressive de restrictions de circulation pour les véhicules diesel ou à essence les plus polluants à des échéances proches : début 2023, 2024 ou 2025 selon l’âge des voitures. Ces restrictions sont censées, en parallèle, être accompagnées du ...

 

 

Article précédentLe Ceser de Nouvelle-Aquitaine demande un moratoire sur Horizéo et Oléron
Article suivantLes subventions aux EnR en baisse de 1,1 Md€ cette année

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here