Les énergies marines renouvelables ont un vrai marché domestique

Print Friendly, PDF & Email

« Il ne vous sera rien pardonné », a averti ce matin Barbara Pompili à l’ouverture des Assises des énergies marines renouvelables (EMR) organisées en ligne par le Syndicat des énergies renouvelables. S’adressant aux professionnels des EMR, la ministre de la Transition écologique évoquait la pollution la semaine dernière sur le chantier du parc éolien marin de Saint-Brieuc, mais aussi la nécessité de mieux associer les citoyens et de « ne pas oublier les gens qui vivent autour des parcs ». Elle estime que « quand on fait participer les citoyens aux projets, cela marche beaucoup mieux. J’attends de la filière qu’elle soit irréprochable et à l’écoute ». Deux exigences qui vont s’appliquer aux futurs appels d’offres et notamment au débat public lancé en juillet pour les fermes éoliennes flottantes en Méditerranée et à l’automne pour ...

Article précédentFrance Relance se concentre sur les sur-performances énergétiques
Article suivantAnnecy va coupler solaire et géothermie