La filière éolienne veut qu’Emmanuel Macron se positionne

Print Friendly, PDF & Email
(© Kallista)

Ne plus subir et reconquérir. Tel pourrait être le mot d’ordre des soutiens de l’éolien en France. Dans une lettre ouverte envoyée en début de semaine au président de la République, ils dénoncent la campagne de désinformation dont fait l’objet le secteur et demandent un débat démocratique apaisé et objectif. La filière attend désormais des actes concrets du gouvernement.

Climat nauséabond

Pour se faire entendre des institutionnels, l’initiative consistait à mobiliser large : FEE* et le SER** bien sûr, mais aussi des présidents de régions (Bretagne, Normandie, Grand Est), la fondation de Yann Arthus-Bertrand (GoodPlanet), France Nature Environnement, Amorce, le Cler, Energies Partagés ou encore Enercoop. Tous défendent l’éolien : « il faut casser la dynamique de caricature mortifère et redonner ses lettres de noblesse à l’éolien », affirme Nicolas Garnier, délégué général d’Amorce. De son côté, Nicolas Wolff, président de FEE observe le ...