Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 27 novembre

Dans le résidentiel, l’installation et la maintenance des bornes de recharge de véhicules électriques devraient bénéficier d’une TVA ramenée à 5,5%, un amendement au projet de loi de Finances 2021 approuvé par le gouvernement ayant été adopté dans ce sens au Sénat. 

La CNR a attribué à Spie Industrie et Tertiaire et pour cinq ans le contrat de maintenance de sa centrale solaire flottante sur le lac de la Madone à Mornant et Chabanière (Rhône), en service depuis 2019. Spie collabore déjà avec la CNR sur une centrale PV en production à Villebois (Ain) et en construction à Beaucaire (Gard).

L’énergéticien britannique SSE et la compagnie pétrolière norvégienne Equinor ont bouclé un financement record de 6 Mds£ (6,7 Mds€) auprès de 29 banques et 3 agences de crédit à l’export pour construire les deux premières phases du projet éolien offshore Dogger Bank (2,4 GW) en mer du Nord.

Le groupe Eiffage, via sa filiale Smulders et en groupement avec la société néerlandaise Sif, a remporté le contrat de fabrication et de fourniture des monopieux et pièces de transition de ces deux premières tranches de Dogger Bank. Le montant du contrat reste confidentiel.

La société réunionnaise Wello a levé 2 M€ auprès du fonds Apicap et de business angels pour accélérer le déploiement de son triporteur électrique équipé de panneaux photovoltaïques. La start-up va notamment créer un site au Mans pour se développer en métropole.

La plateforme de financement participatif Enerfip a collecté 7 M€ sur le seul mois de novembre. Elle prévoit au moins quatre opérations au 1er trimestre 2021 pour 17 M€.

Romain Bonenfant, Chef du service de l’industrie à la Direction Générale des Entreprises (DGE) a été nommé membre du conseil d’administration de l’Ademe en qualité de représentant de l’Etat, en remplacement de Julien TOGNOLA, directeur de cabinet adjoint de Barbara Pompili par un décret paru au Journal Officiel du jour.

Jeudi 26 novembre

Changement en vue chez France Energie Eolienne : Pauline Le Bertre, qui en est déléguée générale depuis 2016, se prépare à quitter son poste. Son(sa) remplaçant(e) n’a pas encore été choisi(e).

L’exploitant de bornes de recharge pour véhicules électriques Zeplug a bouclé un nouveau tour de table de 5 M€ auprès du fonds d’investissement NewStone géré par LBO France. Des moyens qui doivent l’aider à poursuivre son déploiement dans les copropriétés et à renforcer son positionnement sur le segment entreprise.

La branche hydroélectrique d’EDF sera filialisée, affirme Libération ce soir. Le projet de réorganisation Hercule aurait été finalisé hier à l’Elysée. Une grève avait lieu aujourd’hui contre ce projet : selon la CGT Mines-Energie, 15 réacteurs nucléaires, une vingtaine de groupes thermiques et 12 bassins hydroélectriques ont subi des baisses de charge. A 8h00, le prix moyen d’équilibre sur la plate forme RTE ressortait à 900€ MWh. La direction de la production nucléaire a compté 48,7% de grévistes, selon la CGT qui cite les chiffres du groupe.

La Région Occitanie va lancer début 2021 un appel à manifestation d’intérêt de 10 M€ pour « des démonstrateurs d’avions verts de petite capacité », avec le pôle de compétitivité Aerospace Valley. La Région veut aussi créer d’ici 2024 le « plus grand centre d’Europe de recherche, d’essai et d’innovation technologique sur l’hydrogène vert » près de l’aéroport de Toulouse Francazal. Doté d’un budget de 40 M€, ce technocentre fera travailler sur les moteurs à propulsion hydrogène le Cnrs, l’Université́ de Toulouse, l’Onera et des industriels comme Safran et Airbus.

Renault va transformer son usine de Flins (Yvelines) pour en faire un site spécialisé sur l’économie circulaire dans la mobilité. Baptisé « Re-Factory », ce projet comprend le volet « Re-Energy » sur l’optimisation de la première vie des batteries et le développement d’applications de seconde de vie comme le stockage stationnaire, ainsi que la gestion de la fin de vie et l’élaboration de solutions pour « les nouvelles énergies comme l’hydrogène ».

Energie Développement, co-entreprise  d’Amarenco et Total Quadran bénéficie d’une ligne de crédit revolving de 40 M€ pour 40 MW de projets solaires à construire. Utilisable pendant trois ans, cette facilité est arrangée par le Crédit agricole Languedoc avec la participation des Crédit agricole Toulouse 31 et Aquitaine, de la Société marseillaise de crédit et du CIC Sud-Ouest. 

Au Brésil, Total Eren finance avec Banco do Nordeste son portefeuille éolien de 160 MW en construction dans l’Etat de Rio Grande do Norte, pour 423 millions de reals (66,5 M€) et sur 22 ans. L’investissement global est de 825 millions de reals (130 M€).

La start-up PowerUp confirme sa levée de fonds, annoncée il y a 15 jours par GreenUnivers et la chiffre à 5 M€ collectés auprès de son investisseur historique Supernova Invest, de business angels et d’EDF. Fondée en 2017 sur la base d’une technologie du CEA-Liten, PowerUp est spécialisée dans l’optimisation des batteries lithium-ion.

Mercredi 25 novembre

Bpifrance a cédé une partie des actions qu’elle détenait dans Neoen pour environ 32 M€, réalisant sans doute une belle plus-value depuis son entrée au capital en 2014.

La start-up du photovoltaïque G-Lyte, basée à Amiens, est lauréate du Trophée de l’innovation des Hauts-de-France, dans la catégorie « transition énergétique », remis lors des Rencontres régionales de la recherche et de l’innovation. G-Lyte propose des molécules pour doubler la durée de vie des cellules à colorant dites de Grätzel et développe ses propres films pour objets connectés.

Vestas lance son fonds d’investissement corporate Vestas Ventures en visant quatre secteurs et pas seulement l’éolien : flexibilité réseau et stockage long (le concurrent Siemens Gamesa y travaille aussi) ; le power to X et surtout l’hydrogène pour l’industrie et la mobilité ; les innovations dans l’éolien ; le recyclage. 

CVE acquiert 2 centrales photovoltaïques à construire de 47 MW auprès du britannique Solarcentury. Elles sont situées à Lourches (Nord), sur une ancienne cokerie, et à Marigny et Gaye (Marne) sur un aérodrome désaffecté de 200 hectares, l’espace non solarisé devant être réservé à la nature.

Navya annonce la mise en place d’une ligne de financement en fonds propres avec la société financière Kepler Cheuvreux, qui s’est engagé à souscrire un maximum de 5,8 millions d’actions (représentant un montant de 18 M€) sur une période maximale de 24 mois. Entièrement souscrite, l’opération diluerait le capital de 16%. Navya indique conserver la possibilité de suspendre ou de mettre fin à cet accord à tout moment.

Mardi 24 novembre

Emmanuel Macron a reçu une lettre ouverte défendant le rôle de l’éolien en France, « un pilier essentiel de cette transition énergétique ». Elle dénonce les campagnes de désinformation dont fait l’objet la filière. Ses signataires, les représentants de France Nature Environnement, Enercoop, Fondation GoodPlanet, SER, CLER Bretagne, Normandie, Grand Est Énergie Partagée, Amorce, et de la FEE demandent à être reçus par le président de la République.

Les conditions de signature et de modification d’un contrat d’achat de biométhane sont précisées par un décret paru aujourd’hui au Journal officiel. Une seule modification de la capacité maximale de production est autorisée par période de 24 mois avec un plafond de 300 Nm3/h. 

Les nouveaux tarifs d’achat réglementés du biométhane injecté dans les réseaux sont fixés par un arrêté paru aujourd’hui au Journal officiel, de même que les caractéristiques du contrat. 

Schneider Electric lance son nouveau thermostat connecté Wiser en partenariat avec l’opérateur de CEE GeoPLC-Hellio, en charge de la gestion de la prime CEE associée via le “Coup de pouce thermostat avec régulation performante”, lancé en juin et qui devrait amener “beaucoup de chantiers”, prévoit le délégataire.

L’Union Française de l’électricité (UFE) publie une nouvelle étude sur les technologies électriques de décarbonation dans le bâtiment et sur leur intégration dans le système électrique : “bien loin des grille-pains, ces solutions sont adaptées à tous types de bâtiments, munis d’une boucle d’eau chaude ou non, dans le neuf comme dans la rénovation”, affirme l’UFE. 

En partenariat avec Bpifrance, l’Île-de-France double l’aide à l’innovation « Innov’up », portée à 50 M€ en 2021 pour les entreprises de moins de 5 000 salariés et 1,5 Md€ de chiffre d ‘affaires. Le plafond de l’aide passe à 500 000€ et le complément d’avance récupérable ou de prêt bonifié, à 3 M€. Parmi les critères de sélection figurent les retombées sociales, sociétales et environnementales.

Lundi 23 novembre

Les ministres Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon tiendront une conférence de presse demain au ministère de la Transition écologique afin d’annoncer les principales orientations de la RE 2020.   

RWE a vendu 49% de son parc éolien en mer de Humber Gateway (219 MW en service depuis 2015) au gestionnaire anglo-saxon d’actifs Greencoat Capital LLP. La transaction a été réalisée contre un paiement comptant de 648 M£ (726 M€).

La Finlande avance dans les ferries à hydrogène d’origine renouvelable et notamment éolienne, avec le projet Power 2AX de l’entreprise Flexens Oy Ab pour le trafic vers l’archipel Åland. Les études de faisabilité ont été terminées ce mois-ci. Cette initiative s’ajoute à celles menées à Stavanger en Norvège, Orkney en Ecosse et à San Francisco aux Etats-Unis.

Selon un sondage d’Harris Interactive réalisé pour Hellio (GeoPLC), 63% des personnes interrogées ont connaissance de MaPrimeRénov via un professionnel des aides (32%) ou via un artisan (31%), et 89% recommanderaient ce canal à leurs proches. 

Etienne Ballan et Anne Girault ont été nommés garants de la concertation préalable sur le projet de gigafactory de batteries abrité dans l’usine de PSA à Douvrin (Pas-de-Calais), selon une décision parue au Journal officiel du 22 novembre

Une proposition de loi sur le « développement raisonnable de l’éolien » va être examinée ce 25 novembre à l’Assemblée nationale, en commission du Développement durable. Le député Julien Aubert en est le rapporteur. Le texte allonge à 1 500 mètres (et non plus 500 mètres) la distance d’éloignement par rapport aux habitations pour les éoliennes dont la taille, pales comprises, dépasse 180 mètres. Il prévoit aussi que l’autorisation environnementale ne puisse pas être délivrée si une des communes consultées avant ou durant l’enquête publique émet un avis négatif.

Article précédent« Bac à sable » réglementaire : seuls trois projets ont le feu vert
Article suivantA Vire, la méthanisation fait alliance avec la récupération de chaleur