Tarifs solaires pré-2011 : les grands énergéticiens appelés en renfort

Print Friendly, PDF & Email
(@Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance)

“L’épée de Damoclès” reste suspendue au-dessus des producteurs solaires titulaires des tarifs d’achat en vigueur entre 2006 et 2010, considérés comme excessifs par le ministère de l’Economie et des Finances et certains parlementaires. « Le sujet est sur la table », indique sobrement Bercy, sans vouloir rien confirmer à ce stade. On saura seulement qu’un briefing presse est en cours de calage, sans doute pour les jours qui viennent. Quant au comité interministériel ...

Article précédentDe la pyrogazéification au solaire, Bouyer Leroux investit les EnR
Article suivantCovid-19 : le prix de l’électricité et l’éolien surveillés de près