Omnes Capital s’intéresse aux granulés de bois, entre au capital de Biosyl

Print Friendly, PDF & Email
(@Biosyl)

Comme le bois-énergie dont ils font partie intégrante, les granulés de bois bénéficient de perspectives plus que prometteuses. Le parc des appareils de chauffage qu’ils alimentent est passé de 200 000 unités en 2011 à plus de 900 000 aujourd’hui et celui des chaudières, de quasiment zéro à environ 80 000. C’est l’une des raisons de l’intérêt d’Omnes Capital pour le fabricant nivernais Biosyl. Après une première mise de fonds l’année dernière, l’investisseur procède à une deuxième, à la faveur d’une augmentation de capital destinée à doubler la capacité de production pour la porter à 200 000 tonnes par an.

Peu de résidus de scieries

La levée de fonds, ...