Les contrats de performance énergétique méritent plus d’attentions, selon le Snec

Print Friendly, PDF & Email

La Programmation pluriannuelle de l’énergie prévoit que dans le bâtiment, les émissions de CO2 doivent baisser de 19% en 2028 par rapport à 2018. Dans ce domaine aussi, « la route est droite mais la pente est forte ». Les contrats de performance énergétique (CPE) pourraient aider à la gravir, selon une étude publiée aujourd’hui par le Syndicat national de l’exploitation climatique et de la maintenance (Snec*) et consultable ci-dessous.

Ces CPE ont la particularité de faire l’objet d’un engagement ferme mais aussi de répartir l’effort de rénovation et d’équipement dans le temps. L’enquête s’est, entre autres, penchée de façon approfondie sur les résultats sur site de ...