Biométhane : la filière proteste contre le « bridage » de la puissance

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : France Biométhane)

Ca coince dans le biométhane. Préoccupés par l’augmentation des coûts du soutien public à la filière et par le risque d’une bulle spéculative, les pouvoirs publics mettent en application la baisse des tarifs annoncée dans la Programmation pluriannuelle de l’énergie. Elle se traduit par une diminution immédiate du tarif d’achat pouvant aller jusqu’à 15% et par une trajectoire de baisse annuelle ultérieure de 2%. Mais lors de leur réunion avec la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) vendredi 11 septembre, en amont de la présentation demain mardi au Conseil supérieur de l’énergie (CSE) de deux projets d’arrêtés, les représentants du secteur ont découvert une nouvelle mesure ou plutôt compris qu’ils avaient fait fausse route sur son interprétation, ce qui les amène à parler d’”assassinat” de la filière, pour reprendre les termes de l’Association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF) ou de « mise à terre », selon France Gaz renouvelables. Pas moins.

La Cmax en « one shot« 

De quoi s’agit-il ? De la capacité maximale (Cmax) de production des méthaniseurs déjà en service ou ...