Les trois lacunes du nouveau CITE, selon le collectif Rénovons

Print Friendly, PDF & Email

Peu suspect de complaisance à l’égard de la stratégie des pouvoirs publics pour réduire la consommation d’énergie dans les logements, Danyel Dubreuil, animateur du collectif Rénovons !, porte un regard tout en nuances sur la réforme du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), transformé en prime l’année prochaine et confié à l’Anah. « C’est une bonne chose de cibler l’action publique sur les ménages qui en ont le plus besoin. Mais ce ne sera pas « autoréalisateur ». En outre, il ne faut pas oublier les autres ménages. L’amendement au projet de loi de finances, soutenu par le gouvernement, pour que les déciles 5 à 8* bénéficient aussi de la réforme, va dans le bon sens. »

Cet amendement vise les ménages appartenant aux classes moyennes, propriétaires de logements énergivores (plus de 331 kWh/ m2 /an) se lançant dans un bouquet de travaux pour réduire de moitié ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.