Logements passoires : l’appel de « Rénovons » sera-t-il entendu ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Fondation Macif)

La rénovation énergétique des logements « passoires » habités par les ménages modestes deviendra-t-elle une « grande cause nationale » ? C’est le souhait du collectif Rénovons, emmené par la Fondation Abbé Pierre. Il vient d’être lancé par des acteurs de la société civile engagés depuis longtemps sur la question, parmi lesquels le CLER, Réseau Action Climat, Soliha, le Secours Catholique et le groupe Effy (ex. Certinergy), spécialiste des certificats d’économies d’énergie.

Le sujet est majeur à plusieurs égards et depuis longtemps. Retenons deux chiffres : la disparition des passoires énergétiques permettrait d’éviter l’émission de 6,12 millions de tonnes équivalent CO2 et d’économiser 41 TWh, soit un dixième du volume de gaz brûlé chaque année en France, par exemple.

Du sur-place

Pourquoi ce collectif se mobilise-t-il maintenant ? Parce que ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.