Batteries, solaire : territoires de reconquête ?

Print Friendly, PDF & Email
(@J-PP)

« On peut reprendre la main » : c’est la citation qui résume le mieux la journée consacrée à la réindustrialisation énergétique en France, organisée ce 13 décembre par le réseau Pexe et les Instituts Carnot, au ministère de l’Economie et des Finances. Elle a été prononcée à plusieurs reprises et particulièrement par Elisabeth Logeais, déléguée générale du pôle de compétitivité Tenerrdis en Auvergne Rhône-Alpes. Elle visait pour sa part la production de batteries, « où les technologies chinoises ont encore de l’avance » mais pas assez pour croire que « l’affaire est entendue ».

Composants, recyclage : rien n’est joué

Ses arguments ? L’effet de traction ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.